Accueil | Agenda International | Nous écrire
SOMMET KANANASKIS SUMMIT
Juin 2002 Canada
Le Canada offre son Soutien
aux Pays en Développement afin qu'ils se préparent en vue du Sommet Mondial sur le Développement Durable

Ottawa – La ministre de la Coopération internationale, Susan Whelan, a annoncé aujourd'hui que le Canada a versé, par le biais de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), une somme de trois millions de dollars sur deux ans pour aider les pays en développement à se préparer en vue de leur participation au Sommet mondial sur le développement durable (SMDD). Le développement durable, c'est l'équilibre entre les priorités de nature humaine, économique et environnementale, une approche qui accroît la qualité de vie et qui permet à un plus grand nombre de personnes et de communautés, partout dans le monde, de satisfaire plus facilement leur besoins essentiels.

« Il importe que les pays en développement participent pleinement au Sommet – que leurs voix soient entendues, a déclaré la ministre Whelan. Le soutien du Canada a permis de s'assurer que les pays en développement soient à la table de négociation dès le début des préparatifs et qu'ils aient une solide présence durant le Sommet. »

Les fonds annoncés aujourd'hui ont aidé des représentants des pays en développement, des organisations de la société civile et des organisations non gouvernementales (ONG) de ces pays à se préparer en vue de leur participation au Sommet mondial sur le développement durable. Parmi les activités financées, mentionnons la participation aux rencontres préparatoires; l'établissement de liens entre la société civile, des ONG locales et internationales, et les gouvernements; le partage des connaissances et du savoir-faire, et le soutien à une série d'initiatives sur le développement durable en Afrique du Sud, initiatives liées au Sommet.

« La participation de la société civile, d'ONG, de jeunes, du secteur privé et des gouvernements – toutes des parties intéressées de la société – est essentielle si l'on veut que le Sommet soit représentatif, n'exclut personne et qu'il soit un réel succès, a dit la ministre Whelan. Le Sommet offre l'occasion de se pencher sur des problèmes mondiaux communs qui touchent le développement durable, et de tisser des liens durables et plus solides entre les différents intervenants de la communauté internationale. »

La ministre Whelan fera partie de la délégation canadienne qui se rendra à Johannesburg pour participer au Sommet qui se déroulera du 2 au 4 septembre 2002.

Le financement de telles initiatives était prévu dans le budget fédéral de décembre 2001 et s'inscrit donc dans le cadre financier en place.

Le Canada appuie la participation des pays en développement au Sommet mondial sur le développement durable
Les fonds annoncés aujourd'hui ont été décaissés de la façon suivante :
  • Soutien aux représentants des pays en développement :
      • 1 million de dollars au Fonds volontaire du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DAESNU), pour faciliter les préparatifs des représentants des pays en développement, ainsi que leur participation au Sommet mondial sur le développement durable (SMDD) et aux réunions préparatoires connexes.

      • 50 000 $, par le biais du Centre de recherches pour le développement international, pour la réunion des ministres africains de la Santé et de l'Environnement qui doit avoir lieu en février 2003.

  • Soutien à des organisations non gouvernementales (ONG) de pays en développement:
      • 450 000$ au Service de liaison non gouvernemental des Nations Unies, pour appuyer la participation d'ONG de pays en développement aux réunions préparatoires du SMDD et au Sommet même.

      • 100 000 $ au Réseau international des ONG pour la lutte contre la désertification – Section de l'Afrique australe, pour aider la société civile de l'Afrique australe à mettre en oeuvre la Convention sur la désertification et d'autres accords sur l'environnement, et pour souligner leur importance en vue du Sommet et pendant celui-ci.

      • 50 000 $, par le biais de la Banque africaine de développement, au Comité de pilotage des organisations de la société civile africaine pour le SMDD, afin d'organiser une réunion avec des organisations clés de la société civile et des représentants de pays donateurs.

  • Soutien à des ONG internationales :

    140 000 $ au Conseil de la Terre, pour mener une évaluation des accords locaux, nationaux et régionaux du Sommet de la Terre, un apport essentiel au Sommet.

      • 150 000 $ au Conseil international pour les initiatives écologiques communales, pour garantir la pleine participation des gouvernements locaux au processus du SMDD et pour renforcer leurs capacités en tant que leaders dans le cadre de la stratégie mondiale pour le développement durable.

      • 60 000 $ à l'Union mondiale pour la nature, pour intégrer la question des écosystèmes et de la biodiversité au Sommet, en renforçant les connaissances des pays en développement dans les domaines de la gestion des ressources naturelles, de l'environnement et de la conservation.

  • Soutien à l'Afrique du Sud :
      • 500 000 $ sous forme de soutien budgétaire, pour aider à couvrir les coûts liés à la tenue du Sommet.


      • 250 000 $ à la World Summit Civil Society Company, pour appuyer les préparatifs de la société civile sud-africaine (aux niveaux national et provincial) menant au forum de la société civile du SMDD, et pour faciliter leur participation aux processus d'élaboration de politiques et de préparation menant au Sommet, par le biais d'ateliers.

      • 150 000 $ au Fonds canadien de l'ACDI en Afrique du Sud, pour financer une série de projets locaux à l'appui des thèmes du SMDD.
  • Soutien à l'Indonésie :
      • 100 000 $, par le biais du Programme des Nations Unies pour le développement, pour aider à couvrir les sommes déboursées par l'Indonésie pour accueillir la quatrième réunion du Comité préparatoire du SMDD, qui s'est tenue à Bali (Indonésie) du 24 mai au 7 juin 2002.
Source : (2002-44) Communiqué de presse de MAECI Le 27 août 2002