ISA, Portail No1 d'Afrique, Portal No1 to Africa
Sorry, your browser doesn't support Java.
Premier ministre
du Japon
TICAD et les Objectifs du Millénaire pour le Développement

La TICAD III présente d'importantes possibilités dans le contexte africain pour réaliser des progrès en vue des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Les Objectifs ont été adoptés par la plus grande assemblée de chefs d'Etat et de dirigeants du monde qui s'est jamais tenue à ce jour, lors du Sommet du millénaire, en 2000. Tandis que le monde s'efforce de réaliser les Objectifs d'ici à 2015, l'Afrique doit relever d'énormes défis.

En raison du fardeau disproportionné de l'Afrique en matière de pauvreté et de soins à apporter en matière de santé et d'éducation ainsi qu'en raison d'autres problèmes, la réalisation des Objectifs du Millénaire pou le développement est fortement tributaire des avancées substantielles qui seront effectuées en Afrique.

Objectifs du Millénaire pour le développement pour 2015:
1. réduire de moitié l'extrême pauvreté et la faim
2. assurer l'éducation primaire pour tous
3. promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes
4. réduire la mortalité infantile de deux tiers
5. améliorer la santé maternelle
6. stopper la propagation du VIH/sida, du paludisme et d'autres maladies et commencer à inverser la tendance actuelle
7. assurer un environnement durable
8. mettre en place un partenariat mondial pour le développement

La TICAD III constitue l'un des principaux aspects des efforts de la communauté internationale visant à réaliser le huitième objectif, à savoir la mise au point d'un partenariat mondial pour le développement. Le principal objectif de la TICAD est de mettre sur pied ce partenariat mondial, parallèlement à l'appropriation par l'Afrique de ses priorités en matière de développement.

Conformément au huitième objectif, la TICAD s'efforce d'encourager des systèmes financiers et d'échanges qui soient compatibles avec les intérêts de l'Afrique, ainsi que d'œuvrer avec le secteur privé pour s'assurer que l'Afrique profite des nouvelles technologies, notamment celles de l'information et de la communication.


source : document sommet 2003
Dossiers Spéciaux